Bhoutan : au pays du Bonheur National Brut

Niché au cœur de l’Himalaya, le petit royaume du Bhoutan a décidé d’en finir avec « La dictature du Produit Intérieur Brut (PIB) » et de la croissance économique à tout prix, en proposant un nouvel indicateur de richesse : Le Bonheur National Brut (BNB).

Lancé en 1972, le « nouveau paradigme » s’appuie sur quatre piliers : la protection de l’environnement, la conservation et la promotion de la culture bhoutanaise, la bonne gouvernance et le développement économique responsable et durable.

Aujourd’hui, le BNB irrigue toute la vie du pays, entraînant de profonds bouleversements dans l’agriculture (objectif : 100% biologique en 2020), l’éducation nationale, où l’on prépare les élèves à devenir des « ambassadeurs du changement », la gestion des ressources naturelles (réglementation stricte de l’abattage des arbres et de l’exploitation minière), la santé – gratuite pour tous -, le tourisme – haut de gamme -, ou le commerce (non adhésion à l’Organisation mondiale du commerce). Le film raconte le développement du BNB à travers le témoignage de hauts responsables mais aussi d’acteurs de terrain, habités par une vision du bonheur et du bien commun qui a fait l’objet d’un rapport très remarqué aux Nations unies. Dépaysement assuré au pays du dragon tonnerre, passé du Moyen Âge à la modernité en moins de cinquante ans : une voie vers une société durable et plus équitable ?

Ce documentaire a été réalisé par Marie-Monique Robin, Guillaume Martin, Françoise Boulègue et Marc Duployer – ARTE GEIE / M2R Productions (réalisé avec le soutien du CNC).

 

3 Commentaires
  1. Zap Pow 3 années Il y a

    Rappelons quand même que le pays du bonheur national brut est à l’origine de la migration forcée d’une bonne centaine de milliers de ses citoyens, les Lhotsampas, d’origine népalaise, dans un but de purification ethnique, religieuse et culturelle.

    Ces ex-citoyens descendent d’immigrés venus à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle. Naturalisés bhoutanais en 1958, ils ont été déclarés immigrants illégaux et expulsés dans les années 80.

    Le bonheur national brut, mais pas pour tous les citoyens !

    Mais l’idée reste intéressante.

    • Pseud 3 années Il y a

      @Zap Pow,

      Je trouve cela assez cohérent avec leur analyse de la société et leur solution du BNB dans la mesure où le multiculturalisme est contre-culture et anti-tradition. Il suffit de voir les pays soit disant développés pour se rendre compte du massacre effectué sur les traditions. Chantez une chanson traditionnelle française pour voir ? 🙂

      Néanmoins, il est clair que la manière aurait pu être différente d’une manu-militari expulsion.

  2. […] Bhoutan : au pays du Bonheur National Brut – Le 4ème singe. Le Bhoutan, "pays du bonheur immédiat" Lové dans son éventail de montagnes creusé de vallées où cascade l'eau des neiges éternelles de l'Himalaya, le Bhoutan tente aujourd'hui un tour de magie: la fusion entre le XVIIe siècle, où se sont affirmées son unité et son identité bouddhiste, et le troisième millénaire d'une mondialisation de tous les dangers pour ses grâces séculaires. Le bonheur national brut En 1987, interrogé sur le produit national brut du pays, le roi Jigme Singye Wangchuck, monarque récemment converti à la démocratie, répondit qu'il s'intéressait plus au "bonheur national brut" de son peuple. […]

Laisser une réponse

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

Le 4ème singe / Licence CC-BY-SA / 2012 - 2017

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account