Alternative pour lutter contre la disparition des abeilles : parrainez une ruche !

Il y a différentes manières d’agir pour la préservation des abeilles, comme acheter davantage de miel (qui au passage, peut bien souvent remplacer le sucre blanc d’un faible intérêt nutritionnel), planter un jardin favorable et sans pesticides, ouvrir un point d’eau, fabriquer un nichoir, ou encore signaler à la mairie de votre commune la présence d’un nid de frelons asiatiques.
Ceci-dit, la plupart de ces solutions ne sont pas accessibles à tous (tout le monde n’a pas la chance d’avoir son p’tit coin de verdure), mais il existe une alternative proposée par le site Un toit pour les abeilles : le parrainage d’une ruche (ou d’une fraction de ruche) où l’on peut s’associer à plusieurs pour financer le parrainage.
Votre nom sera ainsi inscrit sur la ruche, sur les pots de miel, ainsi que sur la page du site (sauf avis contraire de votre part) consacrée au parrainage .
Tout au long de l’année, les abeilles vous remercient en vous envoyant les pots de miel correspondant à votre parrainage, pour les consommer vous-même ou les offrir à des amis, et faire connaître ainsi la nécessité de les protéger.

Tarifs :

Personnalisation de vos pots de miel avec le suivi annuel et les photos de la ruche sur leur site :

L’enjeu

Les abeilles ont un rôle essentiel en termes de préservation de la biodiversité. Ce sont des insectes pollinisateurs, c’est-à-dire qu’elles transportent le pollen (élément mâle) des fleurs qu’elles butinent sur le pistil d’autres fleurs (éléments femelle), ce qui permet la fécondation et la reproduction des espèces végétales.

Selon une étude de l’INRA et du CNRS, 35 % de la production mondiale de nourriture est directement dépendante des pollinisateurs. Or, une disparition d’une quantité considérable de colonies d’abeilles sévit depuis quelques années, partout dans le monde : 29 % des colonies d’abeilles seraient décimées en France, sous l’effet des pesticides, des frelons asiatiques et de la concurrence des miels à bas coût venus de l’étranger. En effet, selon le  Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, 1 ruche sur 3 disparaît chaque année en moyenne en France et n’est pas renouvelée.
Cette menace peut se traduire par la diminution de la production agricole, une augmentation des prix de l’alimentation, aggravant la crise alimentaire mondiale actuelle. Pour exemple, dans une région de Chine, les abeilles ont totalement disparu ! (les agriculteurs sont obligés d’employer des centaines de personnes pour polliniser eux-mêmes les fleurs des poiriers…).

Alors, pourquoi se priver de consacrer une petite somme par mois pour soutenir les abeilles, avec en bonus un bon miel 100% local !

Voici différents sites qui proposent ce type d’initiative (à vous de choisir !):
www.untoitpourlesabeilles.fr
www.parrains-d-abeilles.com
www.bienmanger.com/Parrainer_Ruche

 

Infos et sources :
http://www.dgdr.cnrs.fr
http://www.cnrs.fr
http://www.inra.fr
http://www.vedura.fr

 

C.B
6 Commentaires
  1. rieu 3 années Il y a

    Bofff ;;; moi j’achète régulièrement du miel bio sur mon marché…je vois pas l’utilisté de faire tout ça…

  2. rieu 3 années Il y a

    C’est une formule très rémunératrice pour l’apiculteur car cela fait du miel très cher… mais pour les abeilles ???
    on est pas des pigeons…

  3. Clem 3 années Il y a

    Ce genre d’initiative est justement pour les personnes qui ne peuvent pas acheter de miel bio sur leur marché (d’autant qu’il y a pas mal d’arnaques sur les marchés, il vaut mieux se rendre chez les apiculteurs). Au delà du prix brut du miel, il s’agit d’une aide, d’un financement de soutien aux apiculteurs qui doivent faire face au syndrome d’effondrement (en 10 ans, 15 000 apiculteurs ont cessé leur activité en France), donc c’est normal que le prix ne soit pas bon marché.

    • Anne Tormo 3 années Il y a

      Apicultrice amateur, j’ai des ruches chez moi, mais je n’ai pas du tout envie de financer une opération comme celle-ci. Il s’agit d’une pompe à fric, et le bénéfice pour les abeilles là dedans ? mieux vaut aider les jeunes apiculteurs, acheter directement du miel sur les marchés et accepter de payer un peu plus cher pour soutenir la filière.

  4. aidagogie 3 années Il y a

    Attention ou ous mettez vos sous ! .. pour vraiment aider les abeilles, il faut aider ceux qui travaillent a la vraie protection des abeilles !!! .. c’est a dire ceux qui essainet de rendre plus fortes nos abeilles autochtones : ceux là n’importent pas de souches étrangères, c ne mettent pas de produits chimiques dans leurs ruches pour lutter contre le varoa .. sinon on aide des apiculteurs qui eux m^me participent a l’affaiblissement général des abeilles ..

Laisser une réponse

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

                             Le 4ème singe / Licence CC-BY-SA / 2012 - 2017

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account