Montréal, 1er mai 2013

 

Souricière du SPVM, 1er mai 2013
MADOC / © Mario jean
http://printempsquebecois.com/manifestation-anticapitaliste-1er-mai/

Le 1er mai célèbre partout dans le monde la fête des travailleurs. Loin de dérogé à la règle, les rues de Montréal ont également été le lieu d’une manifestation aux allures de parades festives. Fanfare bon enfant, banderoles, drapeaux. Rien de bien surprenant pour une manifestation regroupant quelques centaines de participants.

Sauf que nous sommes à Montréal.

En mai 2012, le conseil municipal a approuvé, en pleine contestation étudiante, de nouvelles dispositions au règlement P-6 dans la foulée de l’adoption de la fameuse loi 78. Cette loi qui encadrait les manifestations et limitait le droit de rassemblement a été abrogée par le nouveau gouvernement du Parti québécois dès septembre 2012. Toutefois, le règlement lui, est toujours en place malgré des tentatives répétées pour abolir les dispositions limitant le droit de manifester.

Ce règlement rend illégal le port du masque et toute manifestation dont l’itinéraire n’a pas été fourni aux autorités policières. De plus « Une assemblée, un défilé ou un attroupement sur le domaine public, dont le déroulement s’accompagne d’une violation du présent règlement ou d’actes, conduites ou propos qui troublent la paix ou l’ordre publics, met en danger la paix, la sécurité ou l’ordre publics au sens de l’article 2 et doit immédiatement se disperser.»

Il suffit donc d’une personne masquée, d’une poubelle renversée ou d’un itinéraire non satisfaisant pour rendre une manifestation illégale et ordonner la dispersion immédiate de centaines de personnes pacifiques, laissant aux policiers la liberté de frapper et brutaliser quiconque se trouve sur leur passage, média inclus. Cette disposition étant bien entendu sous la responsabilité du Service de Police de la Ville de Montréal qui agit avec « discernement » selon le maire de Montréal, Michael Applebaum.

Ce «discernement» se résume depuis février 2013, comme au printemps 2012, par des centaines d’arrestations arbitraires de manifestants pacifiques, mais aussi de simples passants et touristes.

MADOC / © Mario jean

Ces arrestations s’achèvent par la remise d’un constat d’infraction au règlement municipal d’une valeur de 637 $. Sauf qu’entre l’arrestation, le plus souvent musclée et sans ménagement, et la remise du constat, les personnes prises en souricière (techniques utilisées depuis des mois pour arrêter d’un seul tenant des centaines de manifestants) sont soumis à une détention de plusieurs heures, déportés en bus vers un camp de transit à plusieurs kilomètres pour vérification d’identités, saisies de matériel, fouilles et très certainement fichés en tant qu’activistes politiques. Tout cela pour un simple constat d’infraction qui pourrait être simplement remis à chaque individu sur place comme c’est le cas pour une infraction au code de la route… La tenue d’une enquête publique sur les agissements et les abus de la police demandée depuis des mois ne semble pas intéresser la première ministre.

Nous sommes donc à Montréal, et ce 1er mai, devant le musée Pointe-à-Callière, à l’endroit même ou fut célébrée la messe de fondation de la ville en 1642, 447 personnes ont été arrêtés arbitrairement pour avoir manifestées pacifiquement au son du tambour et des trompettes.

MADOC / © Mario jean

PS: Le règlement P-6 indique également :

« 3.Il est interdit à quiconque participe […]à un défilé sur le domaine public, de molester ou bousculer les citoyens qui utilisent également le domaine public à cette occasion. »

Il ne s’applique visiblement pas au SPVM …

Pandaction contre P-6:

J’invite ceux qui le souhaite à faire un don en faveur de la défense et de la promotion des droits des victimes de répression politique lors des manifestations au Québec. L’argent récolté lors de cette levée de fonds organisées par Anarchopanda servira à financer les frais reliés aux contestations de groupes des infractions commises sous le règlement P-6 ainsi qu’à financer les frais reliés à la requête en nullité déposée devant la cour supérieure.

Quelques liens de vidéos de la manifestation :

Note : J’ai volontairement fait une sélection de vidéos du 1er mai, mais ces arrestations massives se répètent chaque semaine depuis le mois de février. Beaucoup d’enregistrement circulent sur la toile.

 

CUTV (Concordia University Television) média indépendant:

 

MADOC / © Mario jean

http://vimeo.com/65351402

 

Dans la souricière avec la fanfare :

http://vimeo.com/65352336

 

Liberté de presse et brutalité policière:

http://www.youtube.com/watch?v=cA98CMqZ1bg

 

Témoignage de Simon van Vliet

http://mais.simonvanvliet.info/une-autre-souriciere-et-apres/

 

Arrestation arbitraire :

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=zjg8vpaU4CQ

 

Ce qu’en disent les médias officiels :

http://www.radio-canada.ca/regions/Montreal/2013/05/01/006-manifestation-1er-mai-travailleurs-montreal.shtml

http://www.lapresse.ca/actualites/montreal/201305/01/01-4646587-453-arrestations-a-la-manif-de-la-clac.php

 

 

Le Canard

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Nous sommes à votre écoute !

En cours d’envoi

                             Le 4ème singe / Licence CC-BY-SA / 2012 - 2017

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account