Saint-Ouen & le commerce de cannabis : Entre Inaction & Répression

Il y a plus de 6 mois,  une partie de l’émission Sept à Huit (émission du 25 novembre 2012)  diffusée sur TF1 nous emmenait à  Saint-Ouen dans le 93.

Ce reportage nous montrait de quelle façon le commerce de cannabis entre autre était organisé.

Dans ce reportage on peut y voir à la fin des CRS tenants les propos suivants :

« Il faut qu’eux [les dealeurs] puissent continuer de vivre, et il faut que les habitants soient rassurés »
« Il n’y a pas vraiment de volonté que le trafic s’arrête »

Il se trouve que ces propos auraient justifiés l’ouverture d’une enquête par la Police des Polices (IGS), après tout cela ne semble pas illogique car jusqu’à preuve du contraire le commerce de cannabis & autres est interdit en France.

La vidéo en question semblait un peu avoir disparu des réseaux sociaux ces derniers temps, peut-être à cause de l’enquête en cours.
Heureusement elle est encore disponible chez certains hébergeurs : http://rutube.ru/video/5efb5f442974622999fd27280c692d0e/

Quand on connait la répression dont sont victimes les consommateurs de cannabis, notamment avec l’arrivé des tests salivaires, de telles déclarations ne peuvent passées inaperçues quand elle sortent de la bouche des forces de l’ordre (CRS).

Pour rappel: le test salivaire permet de détecter la consommation de cannabis chez un individu si elle a eu lieu il y a moins de 3 jours.

Si les résultats du test salivaire sont positifs alors l’individu est emmené dans l’hôpital le plus proche pour un contrôle sanguin, afin de confirmer les résultats du premier test.

En moyenne, les sanctions sont les suivantes :

– 5 mois de retrait
– 417 € d’amende,
– 6 points du permis.

Imaginez si un test similaire existait pour la consommation d’alcool, le Lundi matin vous pourriez vous faire arrêter & contrôler positif car vous auriez bu quelques verres le weekend.

Une telle sanction serait jugé complètement disproportionné, et certainement inacceptable car il est évident qu’au moment du contrôle vous ne représentez aucun danger pour vos chers concitoyens.

Nous ne cherchons absolument pas à défendre les individus qui conduiraient sous l’emprise du cannabis,  ni a montré du doigt des jeunes dont le quotidien est bien souvent travesti par les médias,  nous nous interrogeons plutôt sur la dureté (ou non) des sanctions en vigueur pour une personne qui aurait consommé du cannabis mais qui serait totalement en mesure de conduire au moment du contrôle.

Alors je sais bien que d’un point de vue juridique l’alcool contrairement au cannabis est légal, mais à ce détail prés, on se demande vraiment pourquoi il y a actuellement une telle répression envers les consommateurs de cannabis,  et si peu d’acharnement envers les revendeurs.

Au final, en attendant les résultats de l’enquête de l’IGS, plusieurs conclusion s’offrent à nous :

1 – L’impression que la paix social de ces quartiers a  tout simplement été achetée en laissant ces commerces vivre, sans quoi la situation des zones comme « Saint Ouen » (qui sont nombreuses)  serait ingérable.

Pour rappel un mineur peut gagner environ 150 euros en une journée en faisant le guet, de plus il ne risque quasiment rien légalement si ce n’est un contrôle de police qui n’aura aucune conséquence.

Dans une période de crise ou même les études n’assurent plus systématiquement un CDI & un salaire décent, je pense que cette solution doit s’avérer être une excellente alternative pour les jeunes issus de ces quartiers (si tant est qu’on essaye de se mettre à leurs places 2 secondes).

2 – La répression qui entoure ce commerce n’est elle pas une source de profit pour nos chers dirigeants qui semblent plus préoccupés à combattre les conséquences que les causes réelles du problèmes ?

Ici encore on se demande comment l’état peut être aussi dur avec les consommateurs alors que des feuilles longues OCB sont disponibles dans chaque tabac.

Des 2 points précédents ressort l’étrange impression que ce  statu-quo n’est peut être pas tant en défaveur de l’état Français que ce que l’on pourrait croire.

La vidéo du Sept à Huit étant devenu quasiment introuvable, n’hésitez pas à partager cette article afin de lui redonner du poids. Si des personnes ont connaissances de l’avancement de l’enquêtes menée par L’IGS  (Police des Polices) dans un cadre légal bien sûr merci de nous les transmettre 🙂

PS: Si des données & chiffres vous semblent incorrects n’hésitez pas à nous le signaler nous apporterons les corrections nécessaires.

Source  :
Vidéo :  http://rutube.ru/video/5efb5f442974622999fd27280c692d0e/
Article lié à l’émission : http://www.franceinter.fr/emission-le-billet-d-eric-delvaux-des-crs-inactifs-a-saint-ouen
Article lié à l’émission : http://www.leparisien.fr/faits-divers/la-police-des-polices-enquete-apres-un-reportage-de-tf-1-16-12-2012-2411741.php
Etude sur le cannabis dans notre société : http://www.lexpress.fr/actualite/societe/test-pdf_1188005.html

3 Commentaires
  1. Mort aux jeunes 4 années Il y a

    C’est un fait depuis Sarkozy ! La police fait de « la pute et du shiteux » car ce sont des affaires vite résolues. Le nombre d’affaires résolues est en augmentation, donc baisse de la délinquance, donc efficacité !
    Poursuivre les gros bonnets ce n’est pas assez rentable dans l’immédiat en termes de communication.
    P*tain de cannabis qui abrutit nos jeunes !

  2. stouf 4 années Il y a

    Il n’y a pas que le cannabis qui abrutis nos jeunes, loin de là. L’alcool cause plus de ravage sur la santé que le cannabis et la télévision du divertissement abruti bien plus les gens – et pas que les jeunes – en leur rentrant des idées dans le crane.

  3. Auteur
    kxxx 4 années Il y a

    Poursuivre les gros bonnets n’aurait malheureusement aucun intérêt pour l’état Français.
    Si jamais il réglait le problème à la source, la pénurie entraînerait automatiquement la suppression de ces « hypermarchés », ce qui mettrait des centaines de familles sur la paille et l’état ne serait pas en mesure de gérer les problème sociaux qui en découleraient.
    Le but de cet article n’est pas de montré du doigt des jeunes qui reproduisent les schémas qui leurs semblent fonctionner, ni de blanchir les consommateurs même si les sanctions me paraissent dur, mais plutôt de mettre en avant cet espèce de statu-quo qui permet à l’état de maintenir la paix social dans beaucoup d’endroit similaire à Saint Ouen, tout en générant des bénéfices sur le dos des consommateurs.

Laisser une réponse

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

                             Le 4ème singe / Licence CC-BY-SA / 2012 - 2017

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account