Rencontre avec le collectif citoyen "les Engraineurs"

Chers lecteurs,

Voici une présentation d’un groupe arrivé sur Facebook en Mai 2013 : le Collectif Citoyen les Engraineurs.

L’équipe du 4ème Singe est donc allée à la rencontre de ces quelques citoyens qui semblent être conscients de beaucoup d’enjeux pourtant sous-médiatisés.

Car oui un jeune collectif, qui participe à des manifestations contre Monsanto et le Grand Marché Transatlantique, qui adresse des lettres aux politiques afin de les interpeller sur des sujets qui mériteraient largement d’être de notoriété publique, et qui tente de transmettre cet éveil de conscience via les réseaux sociaux mais également à un niveau local… Oui, chez le 4ème Singe, ça nous intéresse !

Plutôt que de vous les présenter, voici la définition issue de leur site.

Interview : Louise pour le collectif citoyen
« les Engraineurs »

© Frédérik Vuille – Les premiers membres du collectif et Louise (sous le chapeau de paille)

Tout d’abord comment avez-vous créé le collectif citoyens les Engraineurs ?

« Nous nous sommes rencontrés sur Facebook à l’appel d’Occupy, en organisant ensemble la première manifestation contre Monsanto à Paris le 25 mai dernier.
Suite à cette manifestation, devant l’énergie partagée et le plaisir de rencontrer des personnes animées de la même volonté d’agir, nous avons décidé de nous constituer en collectif : c’est un collectif informel, pas d’existence juridique, fonctionnement libre. 
Chaque personne se reconnaissant dans notre charte et dans la définition de l’engraineur est invitée à nous rejoindre. »

Pourriez-vous présenter rapidement le collectif ainsi que ses raisons d’être ?

« Nous sommes une vingtaine pour le moment, avec 4 ou 5 membres plus actifs. Nous défendons l’idée que les questions écologiques doivent être mieux prises en compte dans l’ensemble des choix politiques car elles impactent l’environnement, notre santé et celle de nos enfants.
Nous entendons chaque jour parler de désastres écologiques – marées noires, nappes phréatiques sur-polluées, disparition des pollinisateurs, accidents nucléaires etc. ; leurs liens avec la santé publique sont montrés du doigt par la société civile, sans que des choix politiques courageux soient effectués : et les conséquences de ces choix politiques sont évidemment bien plus larges que les seuls problèmes de santé publique.
Nous connaissons le pouvoir des lobbys, les portes tournantes entre multinationales et organismes sanitaires, les amitiés entre grands patrons, politiques et médias dominants : cela nous écœure et nous ne voulons pas rester passifs.

Nous avons conscience du désintérêt de nombreux citoyens pour la politique et pensons qu’il est de notre devoir de réinvestir ce terrain, car son exercice ne se limite pas aux seuls partis : c’est aussi au sens grec antique « la vie de la cité », à laquelle chacun doit prendre part.

Pour cela, nous voulons contribuer à informer en partageant et en diffusant nos sources, en créant des outils adaptés aux réseaux sociaux, en organisant des événements, des manifestations d’une façon plus fraîche, plus gaie : nous voulons montrer que l’activisme n’est pas contraint à être ringard, chiant et uniquement contestataire ; nous voulons aussi encourager et valoriser les alternatives. »

Quelle est l’actualité à court terme du collectif, manifs, etc ?

« Nous facilitons l’organisation de la seconde manifestation mondiale contre Monsanto pour Paris le 12 octobre prochain.

Quelques-uns d’entre-nous ont commencé à s’impliquer contre un sujet en lien avec Monsanto and co mais qui va toucher des domaines très divers de notre démocratie : le traité transatlantique (TAFTA), dont les négociations ont débuté en juillet entre les Etats-Unis et la commission européenne, qui vise à créer une vaste zone de libre-échange en assouplissant nos normes afin qu’elles n’entravent pas la liberté de commerce. Quoiqu’en disent ses défenseurs nous savons que les seuls bénéficiaires en seront les multinationales, au détriment des peuples européens : ce sujet nous occupera jusqu’à la fin des négociations début 2016.
Nous avons aussi en projet de monter des événements pour développer les cantines bio à Paris.

Tout à laisse penser que nous nous mobiliserons contre l’exploitation du gaz de schiste.
Et puis un projet qui me tient particulièrement à cœur : je monte un premier atelier d’engrainage avec des pré ados.
Ils sont sensibles aux sujets écologiques
, ont un vif esprit critique, ils possèdent la naïveté, la candeur et l’ouverture indispensables à la résistance citoyenne.

Nous voulons aussi engrainer des artistes, car leurs voix porteraient bien plus loin que les nôtres… Les idées et les sujets ne manquent pas ! »

1391846_553697691365985_1000343235_n

Louise, citoyenne Engraineuse © Eric Coquelin

Sur le long terme ?

« Ce collectif est tout jeune et se construit au jour le jour et avec chaque nouvel engraineur qui nous rejoint et sa sensiblité propre.
C’est ensemble que nous faisons grandir ce projet, avec de longues conversations et argumentations, beaucoup de partage, de détermination, le tout dans la joie c’est important !

 Nous verrons là où cela nous mènera, mais quoiqu’il en soit, c’est déjà une très belle aventure humaine : si nous ne savons pas précisément là où nous allons, la route est belle. »

Quel message souhaiteriez vous faire passer aux citoyens ?

« Si chacun d’entre nous se lève pour dire son refus et fait l’effort dans sa vie personnelle d’explorer les alternatives, si chacun d’entre nous engraine son entourage, alors nous pourrons ensemble changer ces choses qui sont nuisibles à notre santé, à l’équilibre de la biodiversité et à l’avenir de l’humanité d’une façon générale.
Il est de notre devoir d’agir afin que nos enfants ne puissent nous accuser lorsqu’ils seront grands, d’être resté passifs alors que nous étions conscients de tous ces maux. »

Si leurs revendications ne vous laisse pas indifférent alors  n’hésitez pas à faire un tour sur leur site ou leur page Facebook.

L’équipe du 4ème Singe tient à remercier « Les Engraineurs » pour leur disponibilité et leur motivation, voila donc un groupe que nous comptons suivre de près 😉

Kxxx

2 Commentaires
  1. Moi même 4 années Il y a

    Bientôt le cent unième singe …

  2. juliengaly 4 années Il y a

    Merci pour cet article et bravo à eux !

Laisser une réponse

Nous contacter

Nous sommes à votre écoute !

En cours d’envoi

                             Le 4ème singe / Licence CC-BY-SA / 2012 - 2017

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account