Simplicité volontaire et décroissance

Chers lecteurs,

Voici une vidéo, réalisé en 2008, intitulée « Simplicité volontaire et décroissance »,  je la trouve intéressante par la pluralité de ses intervenants.

Description issue de l’article de TV Bruit :

«20% de la population mondiale consomme 86% des ressources naturelles, dont la moitié a déjà disparu en un siècle (il faudra beaucoup moins de temps pour épuiser le reste).

Non content de piller le bien commun, notre modèle économique fondé sur le développement exponentiel, détruit inexorablement la nature, pervertit les relations humaines, compromet gravement l’avenir des générations futures.

Décroitre économiquement et vivre plus simplement, ne signifie pas revenir à l’age de pierre. Il s’agit au contraire de croitre en « humanité » de se réapproprier nos vies, notre temps, de compenser nos peurs et nos manques autrement que par la consommation, d’imaginer de nouvelles solidarités, de re-localiser industrie et agriculture, de se réapproprier la politique pour décider collectivement…

Vaste programme !

Commençons à le faire vivre dès aujourd’hui, avec convivialité et équité, afin d’éviter catastrophes écologiques et barbarie, dans quelques décennies !

Merci à … Jean-Claude Besson-Girard, Sabine Rabourdin, Susan Georges, José Bové, Alain Dufranc, Paul Ariès, Raoul-Marc Jennar, François Schneider, Francis Gallou, Jérome Médeville, Michel Jarru, Martin Lears, Vincent Cheynet, Albert Jacquard, Didier Laurencin, Serge Latouche, la Cie du 4.

Ce film a été réalisé par Jean-Claude Decourt Utopimages www.utopimages.org

Simplicité volontaire et décroissance (58min)

Un grande merci aux intervenants, et a TV Bruit 🙂
Kxxx

Source :
http://tvbruits.org/spip.php?article950

http://www.esprit68.org/simplicite.html

2 Commentaires
  1. Soda 3 années Il y a

    J’ai beau avoir 20 ans ça fait plusieurs années que je sais que ce monde que nous avons battit ne tourne pas rond. J’entends ces discours et je suis convaincu du bien fondé des idées avancées dans cette vidéo (et dans bien d’autres) depuis mon adolescence. Je rêve, j’utopise « un monde meilleur » qui ne soit pas « le meilleur des mondes » d’aujourd’hui, je vois toutes les initiatives prises en essayant de me convaincre que ce sont bien ces fameux « colibris » et que leurs actions bien que minimes aura un impact. J’observe notre civilisation, sa pensée unique et ses consensus imposés et les moyens phénoménaux que ce système a pour promouvoir son idéologie et conserver son hégémonie. Parce que la chose géniale avec le capitalisme néo-libérale, le « système », c’est qu’il a réussi à s’imposer comme le référentiel indiscutable de l’évolution des sociétés humaines, comme seul définition possible au mot « développement », comme seul unité valable pour mesurer le niveau de vie.

    Et j’essaye de sentir l’avenir, de palper le futur potentiel, nous allons droit dans le mur, à ce rythme et en gardant le cap y a pas à tortiller du cul, c’est le mur. Alors je me demande est il vraiment envisageable que nous puissions freiner et changer de direction à temps et surtout sereinement ? J’ai sincèrement et de plus en plus de mal à y croire. Je ne crois pas à la réforme consciente et voulu. Et encore moins quand le compte à rebours est lancé.
    Je ne dis pas que tout est foutu, juste qu’il ne faut pas envisager un monde différent dans la continuité de celui-ci mais en parallèle, capable de proposer une alternative, de prendre le relais lorsque nécessaire.

    • Dudu 2 années Il y a

      Je pense, y compris par expérience que tan que l’on a pas touché le fond il n’est pas possible de remonter. C’est un mal nécessaire non pas a une prise de conscience mais au déclenchement d’une action, suite logique de cette prise de conscience.
      Cependant, je reste positif, je garde la foi, car même si les actes sont encore rares et isolés, la prise de conscience est de plus en plus globale et beaucoup de solutions ou a tout le moins de belles et bonnes idées pointent leur nez au grand jour.
      Restez patient et courageux, le fond est proche et avec lui, un nouvel élan.

Laisser une réponse

Nous contacter

Envoyez nous un e-mail ici, pour toute prise de contact, suggestions, ou autre. Singement vôtre !

En cours d’envoi

Licence creative commons (CC-BY-SA)                                                                                                                                                          2012-2017 Le 4eme singe 

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account