Notice: Undefined index: id in /usr/local/www/4emesinge.com/wp-content/plugins/jetpack/_inc/lib/class.media-summary.php on line 114

Notice: Undefined index: id in /usr/local/www/4emesinge.com/wp-content/plugins/jetpack/_inc/lib/class.media-summary.php on line 115

Rencontre avec El Gaouli

Chers lecteurs,

Et oui, étant dans un média indépendant, il m’arrive bien souvent de joindre l’utile à l’agréable ^^.
Après avoir contacté James Deano, La Razia, Konea et Anonyvox c’est le rappeur El Gaouli qui a accepté de répondre à nos questions.

Comme à chaque fois, je vais essayer de vous présenter un petit peu l’artiste à travers une analyse personnelle de certains de ses sons,  puis ensuite viendra la partie interview afin de mieux le connaitre.

Voici sa bibliographie pour ceux qui seraient intéressés.

Que Justice soit faite – El Gaouli


Un morceau dans lequel El Gaouli dénonce la corruption de nos élites.
Je vois à travers ce texte un citoyen français qui se pose pas mal de questions, c’est d’ailleurs une des raisons qui m’a amené à essayer de le contacter.

Je pense qu’il résume parfaitement cette chanson en une phrase: « Je ne suis pas en train de rapper, mais de porter plainte pour racket ».
ps: version complète du coup de gueule en intro ==> http://www.youtube.com/watch?v=5_FV3-UANhI)

Petit Mouton – El Gaouli

Quelques phases bien tranchantes comme ‘La démocratie n’existe que sur le papier et tu continues à croire que t’es libre parce que tu as voté.’ qui mériteraient surement d’être approfondies 😉
Une critique que certains trouveront peut-être dur, pour ma part je trouve le fond du message un peu similaire à celui de Jacques Brel dans la vidéo suivante  (http://www.youtube.com/watch?v=HiEb6lzNqK8 à partir de 0:40).

C’est pour moi cette forme d’indifférence qui est montrée du doigt, cette impassibilité devant l’ignorance, mais dans une société où le temps nous manque cruellement je ne jette la pierre a personne 🙂
Je remercie cependant les artistes comme El Gaouli qui essayent au travers de leurs textes de pousser les gens à s’informer par eux-même.

Pour ceux qui accrochent, je vous conseille d’écouter également « La vérité ou le bonheur » ==> http://www.youtube.com/watch?v=gu3T5iDyJ_M

Interview avec El Gaouli

Peux-tu te présenter rapidement pour nos lecteurs ?

« El Gaouli, Rappeur du 94, j’ai sorti mon premier projet en 2001 sur le label indépendant Kish-ki, suivi de deux albums toujours sur ce même label.

En 2009 j’ai monté ma propre structure « Issue 2 secours », un tournant qui m’a permis de sortir les 3 albums suivants : Desordre mondial 1&2 et L’Antre 2 guerre
Je compose aussi pour moi et pour différents artistes depuis 2006. »

Des morceaux comme « Petit Mouton » ou « La vérité ou le bonheur » me font penser que comme Keny Arkana et d’autres, tu sembles avant tout être un citoyen engagé.
Alors, El Gaouli: Artiste, citoyen engagé ou les deux ?

« Je suis avant tout un artiste, un passionné de musique et d’écriture, avec une conscience citoyenne.
J’ai toujours considéré le rap avant tout comme une musique contestataire et il m’est difficile de concevoir le fait d’écrire des textes sans messages.
Il y a tellement de choses à dénoncer, à mettre en lumière.
Comment en tant que citoyen peut-on rester insensible face aux injustices, a ces complots qui visent à nous asservir ?

Pour ma part j’ai vraiment ressenti à un moment le besoin de parler de vrais choses à travers mes morceaux.
Je n’ai jamais prétendu être un pseudo révolutionnaire ou un donneur de leçons non plus, je dis juste ce qui me tient à cœur, ce qui me révolte »

Dans le morceau « Que justice soit faite » tu décris un monde politique & financier totalement déconnecté de ce que j’appellerai « le bien commun ».
Pourtant 3 ans après rien ne semble avoir changé, quelles en sont pour toi les raisons ?

« Ce Morceau sera d’actualité encore longtemps, car nos dirigeants sont totalement déconnectés des réalités du peuple et ça ne risque pas de changer de sitôt.

La situation économique et sociale ne fait qu’empirer de jour en jour, tout comme le cynisme de nos élites dont on peut clairement constater l’immunité totale.
Quant au peuple, malgré un éveil croissant de la conscience collective, la majorité reste encore lobotomisé par les médias et le paradigme imposé depuis des années dont on aura du mal à se défaire.

Notre dé-conscientisation à été formidablement bien orchestrée il faut le reconnaître. »

Penses-tu que les gens que tu décris dans le morceaux « petit mouton » soient encore capable de s’éveiller ?

« Oui bien sûr c’est possible, rien n’est jamais perdu mais comme je le disais juste avant, pour certains c’est loin d’être facile car toute la manipulation dont nous sommes victimes depuis la nuit des temps a été formidablement orchestrée.

La vérité est souvent tellement complexe, le mensonge tellement énorme, qu’il est très dur pour certaines personnes d’aller à son encontre.
De plus la plupart des gens ont déjà tellement a faire dans leur propre vie ( famille, travail…) qu’ils ont très peu de temps pour essayer de s’instruire, de comprendre ce qui se passe réellement etc…
Cependant ce qui m’effraie pour ma part c’est que souvent…ils ne veulent juste « pas voir », comme je l’explique dans le morceau « Dans le noir » qui est dans la continuité de « petit mouton » finalement. »

En dehors de ton engagement musical, participes-tu as certaines actions ou collectifs qui luttent pour un changement profond de notre société ?

« Ça m’arrive bien sur mais ponctuellement, rien de très régulier malheureusement car entre la vie, le boulot et la musique, il me reste peu de temps déjà pour moi.

J’aimerais pouvoir aider plus en règle générale, mais à un niveau local plutôt , des trucs de proximité, j’ai un peu du mal avec les bannières, groupes ou mouvements un peu flous dont
on a du mal à connaître les réelles intentions…

J’essaie déjà d’être un homme meilleur chaque jour, pour mon entourage, pour dieu… 
Ceci dit je pense que chacun a son rôle à jouer
Le mien étant « selon moi » de participer à mon humble niveau à l’éveil des consciences au travers de la musique car c’est ce que je sais faire. »

Un message que tu aimerais faire passer à nos lecteurs et aux gens plus généralement ?

« Oui, le même que j’ai essayé de véhiculer à travers mes morceaux, à savoir que l’on doit apprendre à analyser les informations qui nous parviennent, ne plus croire bêtement les médias de masse, ni même parfois ceux de « pseudo dissidence » et essayer de nous faire notre propre opinion.

Apprendre à accepter un autre paradigme que celui qu’on nous propose et se bouger chacun à notre niveau pour faire avancer les choses, les mentalités.
Essayer de regarder la vie d’une façon plus spirituelle que matérielle aussi, c’est une des clefs, et un sujet que j’aborde sur des titres comme « penser par la case départ » ou « trouver la paix ».

Et pour finir j’dirais qu’on ne doit pas sombrer dans une forme de fatalisme face à ces tristes constats et que les solutions se trouvent en chacun de nous. »

Un point sur ton actualité ?

« Pour l’instant je prends un peu de recul par rapport a l’écriture car Depuis 2001 je n’ai pas arrête, j’ai Sorti 5 albums Dont les 3 derniers m’ont demandé un grand investissement personnel, tant au niveau de l’écriture car ils étaient très consistants au niveau des thématiques, tant au niveau de l’organisation car  je les ai auto-produits, j’ai tout fait seul pratiquement, ça demande énormément de sacrifices.

Et puis j’ai l’impression d’avoir dit beaucoup de choses… je ne veux pas tourner en rond et devenir une caricature de moi-même.
Dès fois il faut s’arrêter quand c’est le moment et pour l’instant je ne prévois pas de préparer un autre album.
je me concentre maintenant sur la composition d’instrus au sein de la « STRIKE TEAM », un duo de beatmakers que j’ai formé avec ZBONA
Je fais ça en parallèle depuis environ 6 ans et déjà avant le premier  » DÉSORDRE MONDIAL » j’avais envie de ne plus faire que ça.
Laisser un peu les mots pour la musique car je suis avant tout un musicien au tout départ

C’est un nouveau défi un autre domaine qui m’apporte beaucoup de satisfaction car on a la chance de travailler actuellement avec beaucoup de bons artistes
Mais qui sait peut-être que je reprendrais le stylo un de ces jours si j’en ressens le besoin ou l’envie. »

Un grand merci à El Gaouli pour nous avoir accordé cette interview et livré son ressenti, qui, je l’espère parlera au plus grand nombre de nos lecteurs.

Kxxx

Interviews d’autres artistes:
James Deano: http://4emesinge.com/rencontre-avec-james-deano/
La Razia: http://4emesinge.com/rencontre-avec-le-collectif-la-razia/
Konea: http://4emesinge.com/rencontre-avec-konea/
Anonyvox: http://4emesinge.com/rencontre-avec-anonyvox/

2 Commentaires
  1. Ced GlobalChange 4 années Il y a

    « Petit mouton » ne t’a t’il pas rappelé « Petit frère » d’IAM ?
    Merci pour la découverte, je l’ajouterais à ce billet: https://activeast.wordpress.com/2013/10/17/le-rap-conscient-releve-le-niveau/

  2. Auteur
    Kxxx 4 années Il y a

    Nan je ne la ressent pas du tout pareil, pour moi petit frères dénonce les dérives de la société de consommations, petit mouton dénonce plus une passivité, une léthargie de la masse française, enfin de mon point de vue 🙂

Laisser une réponse

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

                             Le 4ème singe / Licence CC-BY-SA / 2012 - 2017

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account